+41 (0) 22 840 50 60

Comment réussir son team building ?

18 Fév 2020

Par Steve Muskens

 

Pour tirer un maximum de bénéfice d’une activité de cohésion d’équipe, il est bien entendu nécessaire de respecter certaines règles de base.

Commençons par ce qui n’est pas toujours évident pour vous : l’agenda. 

Je sais, vous avez la tête dans le guidon. Mais une sortie entre collègues ça se programme à l’avance, afin de garantir un maximum de présence.

Et pour cela, il faut s’y prendre à l’avance pour bloquer une date disponible pour tous. Une telle expérience prend tout son sens avec la participation du 100% de l’équipe.

 

Et le manager ?

Quand je dis 100% de l’équipe, j’intègre également la hiérarchie ! Et j’insiste sur ce point. Si le dirigeant ne joue pas le jeu et ne participe pas, la dynamique d’équipe se retrouve changée et par conséquent le débriefing est partiellement biaisé.

Quel objectif désirez-vous atteindre ?

Qu’est-ce que cette activité doit apporter à votre équipe ? Désirez-vous intégrer des nouveaux collaborateurs dans une équipe existante ? Voulez-vous développer de l’entraide entre deux départements et favoriser une meilleure communication ? Ou avez-vous simplement le désir de renforcer les liens d’une équipe sans problème ?

Vous l’avez compris, le choix de l’activité dépend principalement de votre objectif. C’est pour cela que la plupart de nos activités team building peuvent être réalisées en mode collaboratif ou en mode compétitif. Ce choix va permettre de développer des postures et compétences différentes adaptées aux objectifs que vous désirez atteindre.

Et surtout, évitez de vouloir atteindre trop d’objectifs différents lors d’une même session. Soyez réaliste, vous n’avez que quelques heures.

Le bon choix de l’activité, c’est garantir l’efficacité du débriefing.

Le débriefing, c’est la clef de voute du team building. Sans lui, une activité team building perd une grande partie de sa valeur. C’est lors de ce retour sur expérience que les participants vont prendre conscience de leurs forces mais également des compétences à améliorer.

Des objectifs clairement posés en amont permettent ensuite de poser les bonnes questions. Et les bonnes questions enrichissent le retour sur expérience.

Prenez du temps.

Il faut environ deux heures pour la réalisation d’un team building. A cela, il faut ajouter environ 20 à 30 minutes pour un débriefing. Nous ne sommes pas loin d’une demi-journée de travail. Il est donc important de prévoir un agenda adapté tenant compte des éventuels retards pris dans la journée. Car si nous pouvons nous adapter à un retard de quelques minutes, il devient difficile de garder intacte la pertinence du jeu quand le retard devient trop important.

Le bon moment garantit l’efficacité.

Lors des séminaires, la plupart du temps l’activité est planifiée en fin de journée et le dernier jour, alors que les participants sont fatigués et on hâte de rentrer chez eux.

Planifiez l’activité de cohésion d’équipe à la première heure et si possible le premier jour. Ainsi le team building devient un outil dynamisant pour débuter votre réunion. Vous surprenez les participants et donnez un ton énergique à vos messages que vous désirez faire passer. Et finalement, vous tirez bénéfice des conclusions du débriefing lors des différentes interactions.

En conclusion, pour qu’une activité team building devienne une expérience enrichissante pour votre équipe, c’est finalement relativement simple. Il suffit de respecter ces quelques conditions. Et si vous trouvez encore que c’est trop compliqué, il suffit de nous appeler.

 

About Steve

Diplômé de l’École Hôtelière de Lausanne, Steve est spécialisé en conduite de groupes Team Spirit ainsi qu’en animation d’équipes Team Building.
Share This